Les enjeux

La section de ligne Saint-Jory/Toulouse-Matabiau est la plus chargée de l'étoile ferroviaire de Midi-Pyrénées

Projet

La section de ligne entre Saint-Jory et Toulouse-Matabiau regroupe des trafics de marchandises et de voyageurs aux caractéristiques de vitesses et de dessertes très hétérogènes. En moyenne, plus de 116 trains circulent chaque jour entre Saint-Jory et la gare de Toulouse-Matabiau.

L’arrivée de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse, mais aussi la réorganisation et le développement des trafics TER et Fret, nécessitent des aménagements importants de l’infrastructure actuelle entre Saint-Jory et Toulouse-Matabiau. Ces aménagements concernent environ 19 kilomètres. Il s’agit principalement :

  • d’une mise à quatre voies de l’infrastructure entre le nord de la commune de Saint-Jory et la gare de Toulouse-Matabiau. Ces aménagements concernent quatre communes : Toulouse, Fenouillet, Lespinasse et Saint-Jory,
  • d’aménagements des points d’arrêt et de mise en place d'un terminus de proche banlieue à Castelnau d'Estrétefonds et de leurs abords immédiats,
  • d’aménagements de la gare de Toulouse-Matabiau.

Au stade actuel des études, le montant total de l'investissement est de 543 millions d’euros aux conditions économiques de 2011. Le planning envisagé conduit à un engagement des premiers aménagements possibles à partir de 2018 et un horizon de mise en service concomitant avec celui des lignes nouvelles du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) en 2024.
 

Les besoins de déplacement

Grimaud - Voie férrée

L'arrivée de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse permettra le développement des dessertes nationales et régionales sur l’étoile ferroviaire toulousaine, et plus principalement sur les axes de Toulouse – Montauban – Agen/Brive. Les enjeux sont :

  • répondre à la demande de déplacements de voyageurs à l’échelle du bassin de vie et au niveau régional sur les axes Toulouse – Montauban – Agen/Brive,
  • améliorer les dessertes TER du nord toulousain, notamment grâce à une meilleure utilisation des points d’arrêts existants,
  • améliorer les accès :
    - aux cœurs de ville (Matabiau et diffusion en ville),
    - aux autres pôles d’attraction existants et futurs de l’aire toulousaine (zones d’emploi, équipements…),
    - aux autres pôles de la région Midi-Pyrénées,
  • développer l’intermodalité.

Dans ce contexte, Réseau Ferré de France et ses partenaires, dont la Région Midi-Pyrénées, autorité organisatrice des TER, étudient :

  • l’opportunité de créer une véritable interconnexion fer/métro entre la halte ferroviaire « Route de Launaguet » et la station de métro « La Vache »,
  • les aménagements des points d’arrêts ferroviaires suivants : «Route de Launaguet», «Lalande-Eglise», «Lacourtensourt», «Fenouillet Saint-Alban», «Saint-Jory»,
  • des scénarios de dessertes régionales sur cet axe.

     

 

Les aménagements à Matabiau

Gare Matabiau

Le raccordement à la ligne nouvelle permettra l'arrivée de la grande vitesse en gare de Toulouse-Matabiau, située en centre ville au coeur des tissus urbains, repositionnant ainsi le territoire toulousain, départemental et régional aux échelles nationales et européennes.

La gare de Toulouse-Matabiau est un véritable point de convergence pour les lignes ferroviaires régionales et permet la connexion avec les réseaux de transport urbain et interurbain.   

Dans le cadre du projet d'aménagements de la ligne Saint-Jory/ Matabiau, le plan des voies de la gare devra être adapté pour permettre la réception de l’ensemble des nouvelles dessertes grandes lignes, régionales de voyageurs et de marchandises. De plus, les installations de la gare (quais, souterrains, ascenseurs, accès, …) devront être aménagées afin de répondre aux perspectives de croissance des flux de voyageurs.
 

L'intermodalité à la halte "Route de Launaguet"

La halte ferroviaire «Route de Launaguet» se situe à proximité de la station de métro «La Vache», ligne B du métro ouverte en 2007. Pour autant, la connexion fer/métro est aujourd’hui quasiment inexistante. Dans le cadre du projet d'aménagements de la ligne ferroviaire Saint-Jory/Matabiau, il est envisagé de renforcer la desserte ferroviaire de cette halte et d’aménager cette connexion avec le métro et les accès piétons, cycles.
 

L'insertion du projet

La ligne Saint-Jory/Matabiau est à double voie de Montauban jusqu’au triage de Saint-Jory, puis à trois voies jusqu’à Matabiau. L’ensemble des aménagements à mettre en œuvre interviennent dans un environnement contraint avec la proximité immédiate :

  • du canal latéral à la Garonne côté ouest,
  • d’un tissu urbain dense côté est,
  • de sites industriels (dont certains classés SEVESO),
  • de zones d’activités,
  • etc.